The Hate U Give de George Tillman Jr.

The Hate U Give de George Tillman Jr.
19 janvier 2019 Priscilla Ruffe

Adapté du livre du même titre d’Angie Thomas, The Hate U Give (La haine qu’on donne) de George Tillman Jr. dépeint une des injustices policières que la société afro-américaine vit encore aujourd’hui, à travers les yeux d’une adolescente de seize ans.

La force de cette histoire est qu’elle n’est pas manichéenne. Il n’y a pas les méchants d’un côté et les bons de l’autre. Dans cette histoire rien n’est, soit tout blanc, soit tout noir. C’est ce qu’on découvre grâce à Starr Carter, une jeune afro-américaine de seize ans, vivant dans les ghettos noirs de Gardens Height, mais faisant sa scolarité dans le très chic lycée de Williamson. Elle doit donc constamment jongler entre ce qu’elle doit être dans sa famille et ce qu’elle doit montrer dans son lycée. Tout bascule le soir où elle est témoin du meurtre de son meilleur ami noir, Khalil, par un policier blanc. Dès lors, l’équilibre qu’elle était parvenue à construire entre ses deux mondes, s’effondre.

En plus de montrer les dérives faites sur la société noire et au sein même de la société noire, le film montre le désarroi et le conflit intérieur qui se joue dans la tête de Starr. Elle souhaite que la vérité éclate à propos de ce qu’elle a vu, sans que les gens sachent qu’elle en a été témoin. Le regard des autres est très important dans le film. Les préjugés des autres sont très importants. Avec sa naïveté adolescente, Starr pense que les choses sont simples.

Mais le film montre à travers le personnage de son oncle policier, interprété par Common, que rien n’est simple, ni juste.

J’ai beaucoup aimé l’interprétation d’Amandla Stenberg dans le rôle principal. Elle nous embarque facilement dans ces deux mondes auxquels elle appartient, mais qui ne lui ressemblent pourtant pas. Grâce à elle et à son entourage on a envie que justice soit faite, on a envie qu’elle soit elle-même avec tout le monde, qu’elle ne se cache plus et qu’elle assume qui elle est, d’où elle vient, où elle étudie et qui elle aime.

Cependant, ce que je reproche au film, est le point de vue unique. Il aurait été intéressant d’avoir le point de vue du policier qui a tué le jeune Khalil.

The Hate U Give est un très bon film qui mérite d’être vu par toutes les communautés.

Performance des Acteurs

Réalisation

Scénario

Bande Originale

Note Finale

Est-ce #DudeChick ?

Au fait #Dudechick c’est quoi ?

Regarder la Bande Annonce

Abonnez-vous à la newsletter!No spam promis!

Les Derniers Articles

On recommande cette semaine!

On est sur Instagram!

Suivez nous!

[/spb_column]
Spécialiste de la Britishness et des films de superhéros "de type insecte" #BAFTA #MCU

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.