Captain Marvel d’Anna Boden et Rick Fleck

Captain Marvel d’Anna Boden et Rick Fleck
9 mars 2019 Priscilla Ruffe

Le voilà ! Le premier film du MCU de l’année est enfin sorti dans les salles : Captain Marvel, la plus puissante des super-héroïne du MCU.

Captain Marvel (Brie Larson) est bien plus qu’une origin story. Ce film est une quête d’identité pour Carol Danvers, une Kree qui tente de savoir d’où elle vient, quand elle n’est pas occupée à affronter les Skrulls. Elle va, tout au long de sa quête, comprendre que les apparences peuvent être trompeuses et va également découvrir d’où lui proviennent tous ses pouvoirs.

Contrairement à Black Panther ou encore Avengers : Infinity War, je ne me suis pas vraiment intéressée à ce film. J’ai surtout été le voir parce qu’il était le dernier film à sortir avant Avengers : End Game. J’ai regardé le film sans mauvaise intention. Je l’ai apprécié, je l’ai trouvé divertissant, malgré quelques points négatifs.

Le problème de Captain Marvel est sa puissance. Carol Danvers est tout simplement badass. Elle est super, mega, supra puissante et ne semble avoir aucune faiblesse. Sa seule et unique faiblesse serait d’avoir été entourée d’hommes qui lui disaient qu’elle n’arriverait jamais à rien. Et comment obtient-elle sa vengeance ? En ayant tout ces pouvoirs hallucinants qui vont sûrement lui permettre de terrasser Thanos dans End Game. Seulement cette surpuissance ne la rend pas très humaine. On a énormément de mal à s’attacher au personnage. On la suit, on la regarde faire sans aucune empathie.

Toute cette empathie qu’on devrait avoir pour elle, on la réserve pour Nick Fury, qui est bien différent du personnage qu’on connait. On découvre d’ailleurs la raison pour laquelle il perd son œil qui est assez cocasse. Le rajeunissement de Samuel L. Jackson est vraiment bien fait. On parvient même à avoir de l’empathie pour Talos, le leader des Skrulls (Ben Mendelsohn).

J’ai par ailleurs adoré le chat, Goose, qui est mignon tout plein,malgré son côté Deus ex Machina.

J’ai trouvé le personnage de Yon-Rogg assez médiocre. Je n’ai pas senti Jude Law investi dans son personnage. Je trouvais qu’il manquait un peu de crédibilité. C’est dommage

Du côté de la bande originale, j’ai été étonnée d’entendre des musiques des années 90, comme on entendait les musiques dans Les Gardiens de la Galaxie. On a essayé de rendre certaines scènes assez cools grâce à du Nirvana, du No Doubt ou encore R.E.M. C’est plaisant à entendre. Mais même si le film se déroule en 1995, la musique jure un peu avec l’ambiance et l’atmosphère du film.

J’ai cependant trouvé très intéressant la reconstitution des décors des années 90 avec les transports, les voitures, les boutiques, l’informatique avec ces CD-Rom et l’internet de l’époque. C’était aussi plaisant de voir Phil Coulson et Ronan l’Accusateur même s’ils n’ont pas eu de rôles très importants.

La première scène post-générique est tout simplement géniale. Je pense que c’est une scène complète d’Avengers : End Game, comme la scène post-générique de Doctor Strange qui était une scène de Thor : Ragnarok. La scène a un lien direct avec la scène post-générique d’Avengers : Infinity War. Elle en dévoile peu, mais suffisamment pour titiller notre curiosité et notre envie de voir End Game.  

Performance des Acteurs

Réalisation

Scénario

Bande Originale

Note Finale

Est-ce #DudeChick ?

 Mention spéciale pour l’hommage fait à Stan Lee.

Au fait #Dudechick c’est quoi ?

Regarder la Bande Annonce

Abonnez-vous à la newsletter!No spam promis!

Les Derniers Articles

On recommande cette semaine !

On est sur Instagram!

Suivez nous!

[/spb_column]
Spécialiste de la Britishness et des films de superhéros "de type insecte" #BAFTA #MCU

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.