Ant-Man de Peyton Reed

Ant-Man de Peyton Reed
10 juillet 2015 Priscilla Ruffe


Voilà le nouveau blockbuster à la sauce Marvel qui, après l’araignée, a décidé de s’en prendre à la fourmi, plus minuscule, mais tout aussi redoutable. Les vacanciers se régaleront sans doute de ce nouveau héros.

Parmi les super-héros Marvel, je demande l’homme-fourmi ! Ant-Man ! Ou comment avoir la phobie des fourmis et le tout en 3 dimensions, ce qui n’est pas très utile selon moi. Une bonne définition vaut mieux que la 3D. Cela dit la photo est belle même avec 3D convertie grâce au directeur de photographie Russell Carpenter oscarisé pour son travail dans Titanic.

Comme pour la plupart des super-héros (mais peut-être pas pour Tony Stark!) on raconte l’histoire d’un individu qui a du mal à s’intégrer ou se réintégrer dans la société. Là en l’occurrence, on raconte l’histoire d’un ex-taulard, Scott Lang (Paul Rudd), dont les ennuies commencent à partir du moment où il s’empare d’un costume étrange (le costume de Ant-Man) dans la maison d’un riche scientifique Hank Pym (Michael Douglas). Il sera embrigadé dans une aventure folle où il devra faire face à savant fou (Corey Stoll) avide de connaître les secrets technologiques d’Ant-Man.

Je ne voyais pas Paul Rudd dans le rôle du super-héros, ne le trouvant pas vraiment crédible dans ce costume. Mais il réussit à incarner en plus de l’homme-fourmi, le père de famille paumé, sortant de trois ans de prison après un braquage (ou plutôt un cambriolage sans violence).

On nous épargne la demoiselle en détresse qui a besoin d’être sauvée mais on fait face à une relation père-fille compliquée (interprété par Michael Douglas et Evangeline Lilly). J’ai d’ailleurs moyennement apprécié la scène où le personnage de Michael Douglas explique comment est morte la mère de sa fille . On pouvait presque voir écrit en lettre d’or :  « Là, c’est le moment où vous devez tous pleurer. Et… Action ! » Merveilleux moment brisé par de l’humour… un peu lourd.

Et ça, on peut dire qu’il n’en manque pas. L’humour du film tente de détendre une atmosphère déjà détendue. Je me suis surprise à rire par moment, preuve que ça marche malgré tout, surtout grâce aux bras-cassés qui accompagnent Scott . Le scénario a d’ailleurs été en partie écrit par le génial Edgar Wright réalisateur d' »Hot Fuzz » & « Shaun of the dead » (qui devait réalisé le film mais qui est parti suite à des différents avec la production) et par Paul Rudd!

L’image est bien faite, la musique n’est pas trop assourdissante, c’est plutôt agréable à regarder, mais il ne faut pas non plus en demander une quelconque profondeur au film.

Bref, encore un film de super héros à ajouter à la collection Marvel pour lequel il faudra bien entendu s’attendre à une suite.

Petit conseil : Comme pour tous les Marvel, restez jusqu’à la toute, toute, toute fin du générique.

Performance des Acteurs

Réalisation

Scénario

Bande Originale

Note Finale

Est-ce #DudeChick ?

Ça fait du bien par là où ça passe. On se marre bien ! On aime les super héros dans la veine de Starlord !

Au fait  #Dudechick c’est quoi? 

 

Voir la Bande Annonce

Spécialiste de la Britishness et des films de superhéros "de type insecte" #BAFTA #MCU

1 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.